Rallycross RX Team

Le podium à portée de fusil

Alors que l'épreuve de Lavaré marquait la dernière sortie de la structure Pailler Compétition dans les rangs du championnat de France de Rallycross avant de prendre possession de la nouvelle Peugeot 208 WRX version 2016, Jonathan et Fabien Pailler ont de nouveau trouvé le moyen de se mettre en évidence dans la Sarthe le week-end dernier.

Sous de fortes températures et sur un circuit marqué par un arrosage permanent pour tenter de calmer l'épaisse poussière qui aura fait en sorte de perturber le déroulement de la première journée de compétition, Jonathan et Fabien Pailler se seront heurtés à des fortunes diverses. D'un Fabien Pailler ralenti en Q1 et qui ne parviendra pas à accrocher un premier wagon pourtant décisif sur une piste dont les premières séries furent à chaque fois altérées par une piste moins rapide à un Jonathan Pailler auteur de solides runs et capable d'aligner des chronos de premier choix, pareille donne n'aura pourtant pas empêché les deux pensionnaires de la structure Pailler Compétition de rallier l'ultime finale du meeting sans guère de difficultés.

« J'ai pris un excellent départ qui m'a permis de franchir le premier virage en troisième position en finale. Cependant, le moteur s'est rapidement mis sur trois cylindres et j'ai vite compris qu'il m'aurait été compliqué que de maintenir mon tempo habituel, » indiquait un Jonathan Pailler qui n'aura pas été en mesure d'aller au bout de son effort et d'ainsi confirmer sa troisième place obtenue au terme des quatre manches qualificatives.

« La vitesse était une nouvelle fois bien présente même si notre voiture ne peut pour l'instant pas nous offrir autre chose qu'un simple statut d'outsider. Je prends du plaisir derrière le volant et les chronos viennent plutôt naturellement. J'essaie toujours d'attaquer un maximum et mon approche porte ses fruits même s'il est toujours regrettable que de ne pas parvenir à concrétiser cela en finale par un résultat de premier choix qui suffirait à récompenser tous les membres de notre équipe pour toute l'énergie qu'ils investissent autour de notre projet depuis l'hiver dernier. Désormais, nous allons profiter de ce mois de juillet pour préparer l'arrivée de la Peugeot 208 ex-Peugeot Sport dans les meilleures conditions possibles. »

Pour Fabien Pailler, la mise en route fut plus longue qu'à l'accoutumée à se concrétiser. Crédité d'un 17e temps lors d'une première manche qualificative durant laquelle il fut littéralement noyé sous une épaisse poussière, il décrochera un neuvième temps en Q2 en dépit d'une piste difficile à exploiter en raison du manque de grip dû à l'arrosage tandis qu'il profitait de la Q3 pour enfin signer son retour au sein d'un premier wagon du Supercar bénéficiant de conditions de piste bien plus propices à la performance.

« Il y avait tellement de poussière durant la première manche qualificative que je n'ai pas eu d'autres choix que de rouler au ralenti. D'ailleurs, un pilote a sérieusement détruit sa monture au sein de ma série pour les raisons évoquées plus haut. Honnêtement, je n'avais pas envie de prendre de risques après mes problèmes rencontrés lors de la demi-finale de Faleyras. Pour le reste, il m'a fallu gérer tranquillement mon effort sans franchir la fameuse ligne jaune. Avec une première manche aussi compliquée, je me savais contraint de devoir poursuivre le meeting avec des positions de départ loin d'être idéales pour dire de décrocher des chronos intéressants sur une piste où la motricité tendait à s'améliorer de manière drastique au fur et à mesure des séries. Cependant, j'ai progressivement réussi à remonter dans la hiérarchie pour aligner des temps en tous points conformes à ceux signés par Jonathan en fin de meeting. J'ai pu réaliser une belle demi-finale et obtenir mon ticket pour l'ultime Top 8. Malheureusement, une alerte survenue avant la finale m'a empêché de poursuivre plus loin mon effort sur cette piste de Lavaré. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD



< Page précédente - Page / - Page suivante >