Rallycross RX Team

Pailler Compétition impressionne à Kerlabo

De retour à la compétition lors de cette septième étape du championnat de France de Rallycross disputée sur ses terres de Kerlabo, la structure Pailler Compétition s'est employée à marquer les esprits. Si la lutte pour la plus haute marche du podium était largement dans les cordes de l'équipe multiple championne de France, la réussite ne fut en revanche pas à la hauteur de la pointe de vitesse dont auront su faire preuve Fabien et Jonathan Pailler.

    • Positionné aux commandes de la nouvelle Peugeot 208 WRX, Jonathan Pailler a pulvérisé le record du circuit sur piste sèche en 33,184 avant de réaliser la deuxième meilleure performance brute sur piste humide en 36,389.

    • Jonathan et Fabien Pailler ont remporté deux des quatre manches qualificatives au programme.

    • Tous deux éjectés de la trajectoire sur le premier virage de la demi-finale, seul Fabien Pailler parviendra à rallier la finale au prix d'une improbable remontée.

    • Sur les quatre manches qualificatives, les pilotes Pailler Compétition se seront attribués à quatre reprises consécutives le gain du record du tour.

Cette étape de Kerlabo marquait pour la structure Pailler Compétition son entrée dans une toute nouvelle ère. Désormais armée d'une Peugeot 208 WRX version 2016 confiée à Jonathan Pailler, le pilote aux couleurs de SALAÜN Holidays et AXEL Fermetures se sera permis de marquer d'entrée de jeu son territoire en survolant la première journée de compétition.

À vrai dire, personne n'aura été en mesure de se hisser à hauteur de Jonathan Pailler sur le plan de la vitesse pure. Vainqueur de la Q1, il collait 2 dixièmes à son plus proche adversaire sur son meilleur tour lancé avant de pulvériser le record du circuit au terme de la Q2 en reléguant à quatre dixièmes son premier poursuivant dans cet exercice. Si la pluie est venue perturber le cours du meeting à l'entame de la deuxième journée de compétition, ce fut au tour de Fabien Pailler de se mettre en évidence. Vainqueur de la Q3, ce dernier signait à nouveau le meilleur tour en course tout en parvenant à compléter le Top 5 du classement intermédiaire à l'issue des quatre manches tandis que Jonathan Pailler échouait à une petite unité de la première place.

Hélas pour les deux hommes, le coup d'envoi des phases finales ne leur permettra pas de conforter leur pointe de vitesse. Tous deux harponnés sur le premier virage de la demi-finale, seul Fabien Pailler parviendra à décrocher in-extremis son ticket pour l'ultime Top 8 en dépit des 8 secondes qu'il aura laissé échapper lors du premier tour. D'une victoire qui lui tendait assurément les bras, c'est avec une cinquième place finale à mettre à l'actif de Fabien Pailler que la structure Pailler Compétition mettait un terme à son effort dans les Côtes d'Armor.

#4 Jonathan Pailler - Peugeot 208 WRX SALAÜN Holidays // AXEL Fermetures

« Forcément, c'est une sacrée déception que de ne pas avoir été en mesure de défendre nos chances après cet incident survenu sur le premier virage de la demi-finale. Néanmoins, que ce soit sur piste sèche ou sur piste humide, je crois que les chronos que nous avons pu aligner sont suffisamment éloquents pour cerner le potentiel de la nouvelle arme que nous avons désormais entre les mains. Il nous aura juste manqué ce petit brin de réussite pour concrétiser notre vitesse par un résultat de premier choix. Le comportement de cette Peugeot 208 est assurément diabolique. À aucun moment je n'ai eu à forcer mon jeu durant ce premier week-end à son volant. À l'échelle de la structure Pailler Compétition, il s'agit d'un investissement conséquent qu'il n'aurait pas été possible de réaliser sans l'aide de nos partenaires. À l'issue de cette première sortie en compétition, on ne pourra que souligner l'excellence de Peugeot Sport pour nous avoir livré une monture en tous points conforme à son potentiel affiché sur le papier. Désormais, nous pouvons nous tourner sereinement vers la dernière ligne droite de cette saison 2018 avec la ferme intention de jouer les premiers rôles. »

#1 Fabien Pailler - Peugeot 208 Supercar AXEL Fermetures // INTERMARCHÉ Carte Carburant

« Je reste un peu sur ma faim. Sans cet accrochage sur le premier virage en demi-finale, je pense sincèrement que nous disposions de la vitesse pour nous imposer sur cette épreuve de Kerlabo. Je connais ce circuit sur le bout des doigts et nos chronos prouvent que nous avions le recul nécessaire pour adapter les réglages de la voiture au fur et à mesure de l'évolution de la piste. Le point positif, c'est que cette Peugeot 208 que nous utilisons depuis Abbeville est toujours aussi compétitive. Je suis parvenu à remonter dans la hiérarchie de ma demi-finale après cet accrochage pour arracher mon ticket pour le dernier Top 8 mais je partais assurément de trop loin sur la grille pour espérer mieux qu'une simple cinquième place à l'arrivée de la finale. Outre les projections de boue et d'eau qui ont ralenti ma progression en début de course tandis que je me suis fait surprendre à deux reprises par le niveau de grip dans la grande parabolique du circuit. Dès lors, l'objectif fut avant tout de ramener la voiture à bon port sans prendre de risques inconsidérés. Le résultat est un peu décevant car, sans cet accrochage au départ de la demi-finale, je pense que la victoire était clairement dans nos cordes. Cependant, nos prestations collectives sur le plan de la vitesse pure tendent à prouver que nous sommes plus que jamais dans le match. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD