Rallycross RX Team

Démarrage en trombe pour Pailler Compétition

De retour à la compétition en ce début de mois de mai sur la scène du championnat de France de Rallycross, la structure Pailler Compétition a d'entrée de jeu signé un premier succès par l'intermédiaire de François Duval. Longtemps en course pour le podium, Jonathan Pailler s'est finalement contenté d'une cinquième place peu représentative de la vitesse de pointe dont il aura su faire preuve sur le circuit de Châteauroux.

D'une journée de samedi marquée par les averses à un retour à des conditions plus clémentes le dimanche, les nouvelles Peugeot 208 WRX de la structure Pailler Compétition auront tranquillement assumé leur montée en puissance. À la recherche du bon équilibre sous la pluie, François Duval aura aligné pas moins de deux scratches consécutifs en Q3 et Q4 pour valider la deuxième place du classement intermédiaire tandis que Jonathan Pailler - qui était clairement dans le match avec la Peugeot 208 du leader provisoire alias Julien Fébreau sur le plan de la vitesse pure - manquait une belle occasion de conclure son effort parmi le Top 3 du classement intermédiaire après une attaque musclée de la Clio de Philippe Maloigne sur le virage 2 de la Q4.

Quatrième à l'issue des qualifications, Jonathan Pailler parvenait tout de même à prendre le dessus sur le reste de la meute en demi-finale pour s'imposer devant son équipier François Duval. Un résultat une nouvelle fois prometteur qui assurait aux deux Peugeot 208 WRX Pailler Compétition de rejoindre Julien Fébreau sur la première ligne de la grille en vue de l'ultime Top 8. Après le départ on ne peut plus efficace de Jonathan Pailler en demi-finale, ce fut cette fois au tour de François Duval de piéger les favoris à la victoire finale. Auteur d'un envol d'une rare efficacité, François Duval prenait les commandes de la course pour ne plus jamais les lâcher et ainsi confirmer son statut d'homme fort de la deuxième journée de compétition.

De quoi assurer à l'ancienne pointure du WRC de décrocher une deuxième victoire en Supercar sous les couleurs de la structure Pailler Compétition et de marquer d'une pierre blanche l'entrée en scène de l'équipe multiple championne de France pour cette saison 2019.

François Duval - Peugeot 208 WRX

« On manquait encore de recul sur la voiture sous la pluie le samedi. C'était la première fois que l'équipe faisait évoluer la voiture dans de telles conditions donc on s'est contenté de travailler sur les réglages au fur et à mesure de la journée en essayant de trouver la bonne fenêtre de tir. En revanche, sur le sec, les choses se sont avérées plus faciles me concernant. Même si je n'avais plus roulé depuis un an, j'apprécie généralement les conditions de piste que nous avons eues dimanche matin. Rouler en slicks sur des routes comportant des petites plaques d'humidité est un exercice dans lequel je suis à l'aise. J'ai réussi à avoir une belle avance en Q3 avant que mon avantage ne diminue en Q4. Cependant, il restait à négocier de la meilleure des manières la demi-finale et la finale. Gagner des manches, c'est bien, mais cela ne garantit pas pour autant de décrocher une victoire en fin de week-end. En dehors de la demi-finale et de l'averse de grêle qui a rendu la piste très délicate, la deuxième journée de course s'est très bien déroulée me concernant. Autant nous avons eu des difficultés sous la pluie le samedi, autant le reste du week-end nous a permis de nous exprimer comme on le souhaitait avec cette Peugeot 208. »

Jonathan Pailler - Peugeot 208 WRX

« En termes de vitesse pure, j'ai réussi à être dans le match tout au long du week-end mais, comme je le dis toujours, le Rallycross est aussi un sport aléatoire. En finale, j'ai essayé de faire l'extérieur à Julien Fébreau. Malheureusement, je me suis retrouvé sur la partie sale de la piste et ma stratégie n'a pas fonctionné comme j'aurais pu le souhaiter. Ça fait partie du jeu mais il me fallait prendre ce risque. Néanmoins, François Duval est parvenu à hisser nos couleurs sur la plus haute marche du podium et c'est une sacrée performance. Nos temps étaient similaires tout au long du week-end et il y a fort à parier qu'un double podium n'était pas hors de portée pour notre équipe. Cependant, je tiens à rester correct sur la piste et ne pas tenter des attaques trop musclées dans la simple optique de glaner une position: c'est notre philosophie à l'intérieur de l'équipe Pailler Compétition et je n'entends pas m'écarter de cette approche. D'un point de vue plus général, nos performances alignées à Châteauroux sont de très bon augure pour la suite de la saison et nos Peugeot 208 ont prouvé qu'elles avaient assurément le potentiel pour briller cette année. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD