Rallycross RX Team

L'équipe enfonce le clou

Pour sa troisième sortie de la saison 2019 dans les rangs du championnat de France de Rallycross, la structure Pailler Compétition s'est encore montrée irrésistible sur le circuit de Faleyras-Gironde. Après Châteauroux et Essay, François Duval s'est en effet chargé de rajouter un troisième succès à son compteur, et se maintient aux commandes virtuelles du championnat de France de Rallycross.

Rien n'y aura fait pour les concurrents de la structure Pailler Compétition. Après un premier doublé signé 15 jours plus tôt sur le circuit d'Essay, François Duval et Fabien Pailler se sont de nouveau mis en évidence le week-end dernier en Gironde. Co-leaders à l'issue de la première journée de compétition, Fabien Pailler et François Duval se sont partagé le gain des deux premières manches qualificatives pour porter à 8 le nombre de scratches signés sur les 12 runs disputés par l'équipe multiple championne de France depuis le début du mois de mai et leur arrivée sur la scène hexagonale.

Vainqueur des qualifications, Fabien Pailler aura dominé de la tête et des épaules ce meeting de Faleyras. Auteur du meilleur tour absolu à l'issue de la première journée de compétition, le double champion de France Supercar parviendra même à égaler le record du circuit le lendemain. Hélas pour Fabien Pailler, un défaut de batterie dès les premiers mètres de la finale lui coûteront l'opportunité de défendre ses chances plus longtemps. Pourtant ressorti en tête de la course après le virage 1, Fabien était contraint à l'abandon dès la sortie du virage 2.

Mais comme toujours depuis le début de saison, une Peugeot 208 WRX Pailler Compétition peut souvent en cacher une autre et François Duval profitera de l'abandon de son équipier en finale pour porter la structure la plus titrée de l'histoire du Rallycross français vers un troisième succès consécutif. Soit un résultat de premier choix alors que Fabien et Jonathan Pailler s'apprêtent désormais à basculer vers quelques sorties à l'international dans les rangs du championnat du Monde FIA.

Fabien Pailler - Peugeot 208 WRX #10

« Je suis forcément déçu à l'idée de ne pas avoir été en mesure d'aller au bout de mon effort sur ce circuit de Faleyras. J'avais toutes les cartes en main pour aller chercher une nouvelle victoire pour le compte de notre équipe mais un défaut de batterie m'en a finalement empêché. Dès que j'ai pris place sur la prégrille de la finale, un témoin s'est allumé et je m'attendais déjà à devoir disputer l'ensemble des sept tours sans direction assistée. Malheureusement, la batterie s'est vidée d'un seul coup et j'ai été obligé de m'écarter de la trajectoire dès la sortie du virage 2. C'est frustrant mais je suis néanmoins satisfait de mes performances alignées durant ce week-end. Il ne s'agissait que de ma troisième course au volant de cette Peugeot 208 et je pense avoir franchi un cap quant à ma compréhension de la voiture. J'ai véritablement pu la pousser dans ses retranchements sans jamais me sentir une seule fois en danger. Son potentiel est absolument phénoménal et c'est clairement réconfortant de voir que, en dépit de mon abandon, François est de nouveau parvenu à s'imposer pour la troisième fois consécutive cette saison. »

François Duval - Peugeot 208 WRX #14

« J'ai eu un début de week-end compliqué car je ne suis pas arrivé à trouver les bons réglages dès les essais libres. Finalement, je me suis rabattu vers une base qui était sans doute loin d'être parfaite, mais qui convenait le mieux à mon style de pilotage. Cette piste de Faleyras est très compliquée et c'est toujours difficile de pouvoir anticiper son niveau de grip. Parfois il fallait composer avec l'arrosage, parfois non ! C'est la raison pour laquelle je n'ai pas cherché à trop m'amuser avec le setup de la voiture. Ma base était loin d'être idéale mais cela ne m'a pas empêché d'aller chercher une troisième victoire consécutive en championnat de France cette saison. Pour autant, je pense que nous avons encore une sacrée marge de manœuvre avec cette voiture et que nous étions encore loin d'avoir pu exploiter tout son potentiel. En finale, j'ai pu prendre un bon départ et ça m'a forcément bien aidé pour la suite. Nous avions clairement les moyens de signer un nouveau doublé avec Fabien mais il s'est heurté à des problèmes d'entrée de jeu. Le point positif, c'est d'avoir pu en profiter pour permettre à l'équipe de remporter une nouvelle victoire. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD