Rallycross RX Team

Aux portes de l'exploit en Suède

La structure Pailler Compétition est passée toute proche d'un probant exploit le week-end dernier en Suède. Pour leur première sortie dans les rangs du championnat du Monde FIA de Rallycross en dehors des frontières tricolores depuis 2014, Fabien et Jonathan Pailler se sont révélés comme les très bonnes surprises de cette sixième manche de la saison 2019.

Considérée comme l'étape phare de la scène mondiale au côté du monument Lohéac, Fabien et Jonathan Pailler se sont mis en évidence devant les 50 000 spectateurs réunis dans le Varmland le week-end dernier. À tel point qu'il n'aura manqué pas grand-chose aux deux hommes pour valider leur ticket pour les phases finales du meeting suédois.

Avec pas moins de 25 pilotes engagés pour seulement 12 places disponibles pour les demi-finales, les Peugeot 208 WRX de la structure la plus titrée de l'histoire du Rallycross tricolore n'ont eu de cesse de toucher du doigt une performance qui aurait fait grand bruit. Pourtant dénués de tous repères en Suède, Jonathan et Fabien Pailler ont failli déjouer les plans des pensionnaires réguliers du championnat du Monde FIA de Rallycross.

Douzième à l'issue de la première journée de compétition, Fabien Pailler semblait avoir fait l'essentiel avant de se heurter à une Q3 difficile marquée par un joker lap non validé synonyme d'une pénalité de 30 secondes. Pour sa part, Jonathan Pailler ne pointait qu'au 20e rang du classement intermédiaire après deux manches qualificatives avant de signer un tonitruant retour aux affaires le lendemain pour échouer à la 13e place du classement à seulement cinq points d'une qualification pour les phases finales. Au total, Jonathan aura cumulé deux Top 12 sur les quatre manches au programme tandis que Fabien Pailler, après une 8e place en Q1, aurait pu revendiquer un Top 10 en Q3 qui aurait été suffisant pour qualifier les deux voitures de la structure Pailler Compétition pour le dernier carré du meeting.

Soit une performance de très bon augure pour la suite d'une saison estivale qui emmènera l'équipe Pailler Compétition sur la piste de Kerlabo à la fin du mois de juillet en guise d'ultime représentation publique en vue de l'étape française du championnat du Monde FIA de Rallycross de Lohéac en septembre prochain où Fabien et Jonathan Pailler auront un sacré rôle à jouer.

Jonathan Pailler - Peugeot 208 WRX #18 SALAÜN Holidays // AXEL Fermetures

« J'avais quelques appréhensions légitimes en arrivant en Suède. Höljes est le circuit le plus impressionnant sur lequel on puisse s'aligner en Rallycross et, honnêtement, si on m'avait dit que j'aurais la possibilité de terminer le week-end à seulement 5 points d'une qualification pour les demi-finales, j'aurais très clairement signé des deux mains. Notre feuille de route a été respectée à la lettre puisqu'on se devait, en priorité, de ramener la voiture intacte ce week-end et de signer quatre manches qualificatives consistantes. Terminer à la 13e place d'une course rassemblant 25 pilotes est une très belle performance et, une chose est sûre, la vie au volant d'une Supercar va me sembler plus facile désormais. Notre campagne européenne de 2015 m'avait déjà permis de progresser mais Höljes implique d'avoir un cœur énorme sur le plan du pilotage pour ne pas se faire écraser par les difficultés offertes par cette piste. Fatalement, outre l'épreuve de Kerlabo que nous disputerons sur nos terres à la fin du mois, notre participation à cette épreuve du championnat du Monde va surtout nous permettre de préparer la manche française Lohéac dans les meilleures conditions. »

Fabien Pailler - Peugeot 208 WRX #20 INTERMARCHÉ Carte Carburant // AXEL Fermetures

« Rouler sur cette course d'Höljes nous a permis de pousser nos voitures dans leurs retranchements et ce fut la même chose au niveau de notre pilotage. Forcément, quand on figure parmi le Top 12 du World RX à l'issue de la première journée de compétition, c'est toujours frustrant que de ne pas parvenir à accrocher son ticket parmi les 12 demi-finalistes mais cette épreuve restera comme une expérience assurément intéressante pour la suite. Contrairement au Championnat de France, en championnat du Monde FIA on ne peut pas se permettre de rouler sur la défensive en gardant une marge de sécurité. C'est très clairement sur ces réflexes qu'implique le très haut-niveau que je vais essayer de travailler en vue d'une étape de Lohéac sur laquelle nous arriverons en septembre avec beaucoup moins d'inconnues suite à notre passage en Suède. Höljes nous a permis d'apprendre énormément de nouvelles choses, arriver sur ce circuit sans expérience préalable de la piste et passer si près d'une qualification pour les phases finales va nous ouvrir des perspectives bien plus évidentes pour Lohéac. Si on ne va rien changer à notre approche et à notre philosophie quant à notre gestion des manches qualificatives tellement ce championnat est compliqué, on sait désormais que nous n'aurons pas de complexes à nourrir. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD