Rallycross RX Team

Un nouveau week-end à oublier...

Après une étape de Lohéac difficile, la structure Pailler Compétition reprenait le chemin du championnat du Monde FIA de Rallycross le week-end dernier. Et pour ce faire, c'est en direction de l'Espagne et du Circuit de Catalunya que Fabien et Jonathan se retrouvaient pour la poursuite de leur programme dans les rangs de la série SuperCar EuroRX.

Et avec pas moins de 45 voitures engagées à Barcelone, la compétition s'annonçait plus que serrée face à une assemblée réunissant quelques-uns des meilleurs pilotes de la planète. Et après Yvan Muller en Bretagne, cette 10e étape de la saison marquait également l'arrivée du double champion DTM, Timo Scheider, en plus des autres concurrents réguliers du FIA World RX.

Auteur d'un podium lors de sa dernière sortie européenne en Allemagne, Fabien Pailler se devait de confirmer sa pointe de vitesse dans le temple de la Formule 1. Chose qu'il ne tardera pas à réaliser en prenant la sixième place des qualifications. De quoi s'élancer depuis la seconde ligne de sa demi-finale. Et alors que le pilote aux couleurs d'AXEL Fermetures et d'INTERMARCHÉ Carburant PRO se dirigeait vers une qualification assurée pour l'ultime Top 6 du meeting, le pensionnaire de la structure Pailler Compétition était contraint de ralentir suite à un contact avec un autre concurrent qui contribuera à plier son échappement.

« Il est clair que nous avions les moyens de signer un bon résultat à Barcelone. Nos deux dernières sessions de qualifications s'étaient plutôt bien déroulées, au point d'obtenir une place sur la seconde ligne de ma demi-finale. J'ai pris un bon envol, en occupant la troisième place jusqu'à la mi-course. Malheureusement, j'ai rencontré une alerte mécanique qui m'a contraint à ralentir. C'est dommage, mais cela fait partie du sport automobile. Néanmoins, les résultats que nous avons pu aligner ce week-end nous permettent de nous tourner, confiants, en direction de l'ultime manche du championnat d'Europe de Rallycross qui se déroulera dans le courant du mois d'octobre, » conclut Fabien qui tentera, sur le circuit de Franciacorta, d'accrocher la cinquième place finale du classement général.

Pour Jonathan Pailler, Barcelone était avant-tout une occasion rêvée de poursuivre sur sa lancée de Lohéac. Stoppé dans sa quête d'une qualification pour les phases finales par un accrochage en Bretagne, le pilote de la Peugeot 208 aux couleurs de Salaün Holidays et IXO Déco, a fait preuve de régularité tout au long du week-end, pour terminer juste derrière le champion de France en titre lors des qualifications, avec une 7e place en poche. Pour autant, Jonathan échouera au 4e rang de sa demi-finale et confortera sa place au sein du Top 10 continental.

« La seconde journée de compétition fut nettement plus à la hauteur de nos attentes. Samedi, nous avons beaucoup travaillé sur les voitures pour tenter d'adapter nos montures au plus près des spécificités de ce nouveau circuit de Barcelone. Après avoir échangé énormément avec notre équipe technique, nous sommes parvenus à améliorer notre pointe de vitesse. J'étais bien positionné sur la grille de ma demi-finale, mais j'ai manqué mon envol à l'extinction des feux, ce qui m'a contraint à cravacher pour gagner quelques positions. Malheureusement, je n'ai pas réussi à faire mieux que quatrième, échouant du même coup aux portes d'une qualification pour la finale, » conclut Jonathan, dont la demi-finale sera stoppée dès le quatrième tour par la direction de course suite au début d'incendie sur la Peugeot 208 de Fredrik Salsten.

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD