Rallycross RX Team

L'équipe à l'assaut d'Höljes

Après une mise en jambe victorieuse sur la piste de Kerlabo à la fin du mois de juillet, la structure Pailler Compétition abordera à compter de ce vendredi 20 août la première étape d’un challenge on ne peut plus relevé en Suède sur le mythique circuit d’Höljes.

Un rendez-vous qui s’annonce des plus musclés. Outre les favoris habituels à la couronne européenne, pas moins de trois anciens pensionnaires du championnat du Monde FIA de Rallycross viendront se joindre à la fête.

Du vice-champion du Monde 2019 de Rallycross Andreas Bakkerud en passant par des pilotes on ne peut plus référencés du calibre de Janis Baumanis et Anton Marklund, ils seront près d'une quinzaine à pouvoir revendiquer l’une des six places qualificatives pour une finale.

Dans un tel contexte, c’est en qualité de simples “outsiders” que Fabien et Jonathan Pailler aborderont ce premier rendez-vous de la saison.

« Je serais déjà satisfait si on parvenait à atteindre le stade des demi-finales tandis qu’un ticket pour une finale serait une véritable réussite, note Fabien Pailler.

Il y a un très gros plateau pour cette première course et, en dehors de JB et Andréa qui sont deux excellents pilotes et qui arriveront à Höljes très bien préparés et avec une grande expérience de la série Euro RX désormais, il y aura quantité de pilotes qui évolueront sur un terrain de jeu qu’ils connaissent très bien et qui ont l’habitude des compétitions de très haut-niveau. Qu’il s’agisse de Marklund, Bryntesson, Münnich, on aura face à nous de sacrés références », indiquait Fabien avant que les deux Škoda Fabia de la firme ES Motorsport ne viennent semer le désordre dans la hiérarchie de la série Euro RX avec une redoutable paire Bakkerud/Baumanis.

Certes, les deux pilotes Pailler Compétition n’étaient pas passés loin d’une qualification pour les demi-finales en 2019 lors d’une pige distillée sur cette même piste du Värmland dans le cadre du championnat du Monde FIA mais le double champion de France Supercar se veut prudent.

« En 2019, nous étions dans le coup en termes de performances et de chronos mais le plateau promet d'être aussi relevé. En deux ans, beaucoup de pilotes ont sans doute fait progresser leurs voitures et le contexte promet d’être très différent du championnat de France où on connaît parfaitement nos concurrents. En France, on sait contre qui on se bat et le fait de connaître les pistes par cœur nous permet d’être performants dans toutes les configurations de piste. On passe d’une série où il y a très peu d’inconnues à une autre sur laquelle nous avons clairement moins de références. Toutefois, ça va être intéressant de voir où on se situe. Même si je nous considère plutôt comme des outsiders, il est certain que nous n’aurons rien à perdre. »

Un statut de « simples outsiders » que Jonathan Pailler ne reniera pas.

« Kerlabo était pour nous l’occasion de réviser nos gammes mais le plus important pour nous, c’était d’avoir la garantie que nous pourrions prendre la route de la Suède en étant bien préparés. Höljes est une piste qu’on connaît bien désormais donc nous n’avons qu’une seule hâte : rouler, s'amuse Jonathan.

Höljes, c’est le parfait opposé de ce que l’on connaît en France où le grip est quasi-identique sur toutes les pistes. À Höljes, on arrive sur un tracé large et typé rallye avec du dénivelé, de la véritable terre et de sacrés jumps à franchir. Ce n’est pas des choses dont nous avons l’habitude en championnat de France. À Höljes, il faut mettre de la glisse pour aller vite et c’est forcément très plaisant. Pour l’instant, c’est compliqué de savoir où on se situe par rapport aux autres. C’est la raison pour laquelle notre premier objectif reste le Top 12 et une qualification pour les phases finales. Certains pilotes n’ont pas roulé depuis un moment et d’autres ont fait progresser leurs voitures donc c’est difficile d’y voir clair. Je pense que cette première course de la saison devrait nous permettre d’être fixé quant à notre véritable niveau de jeu. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD