Rallycross RX Team

Pailler Compétition veut sa revanche à Lohéac

Entre un Fabien Pailler coupé dans son élan à Höljes alors qu’il s’apprêtait à couper la ligne d’arrivée de sa demi-finale en vainqueur et un Jonathan Pailler qui n’aura pas su capitaliser sur sa qualification sur la première ligne de la grille en finale, les deux pensionnaires de l’équipe éponyme entendent bien rectifier le tir.

Respectivement cinquième et quatrième du classement général avec 9 et 7 points de retard sur le leader virtuel de la série Euro RX1 JB Dubourg (le vainqueur de l’étape d’Höljes Thomas Bryntesson étant absent en Bretagne - ndlr), Fabien et Jonathan Pailler disposent d’une réelle opportunité d’inverser la dynamique en intégrant le Top 3 du championnat d’Europe FIA ce week-end.

« La frustration vécue à Holjes est derrière moi, note Fabien Pailler.

« C’est toujours difficile d’accepter un abandon lorsque vous êtes si proches de vous qualifier sur la première ligne d’une finale et de décrocher un podium sur un circuit aussi mythique et compliqué qu’Höljes mais il est temps de nous focaliser sur l’épreuve de Lohéac désormais. »

« Lohéac est un circuit taillé sur mesure pour nos voitures. En termes de pilotage, le tracé est beaucoup moins sélectif qu’Höljes. Même si le circuit est plus simple à appréhender, cela signifie également que les écarts promettent d’être encore plus resserrés et qu’il faudra être vigilant dans absolument tous les secteurs. »

« Sur cette piste, l’efficacité sur départs arrêtés jouera un rôle clé. Ce sera la première étape à valider sur notre feuille de route si nous voulons avoir notre mot à dire parmi les finalistes de l’épreuve tandis que la gestion des pneumatiques sera tout aussi importante. Cela suppose de réaliser une excellente première journée de compétition si on souhaite établir une stratégie cohérente jusqu’à la finale. »

Pour Jonathan Pailler, si sa qualification pour une finale à Höljes et sa quatrième place au classement général du championnat lui ont permis de valider ses objectifs, le pensionnaire de la structure Pailler Compétition veut lui aussi passer à la vitesse supérieure à Lohéac.

« En Suède, j’ai eu besoin de deux manches qualificatives pour parvenir à être dans le bon tempo mais le contexte sera différent à Lohéac. Compte-tenu du niveau d’engagement qu’il faut mettre derrière le volant à Höljes si on veut être compétitif, cela va me permettre d’attaquer cette épreuve de Lohéac sur un tempo plus élevé. C’est d’autant plus vrai qu’on connaît ce tracé jusque dans ses moindres détails et que l’effet de surprise sera moins important qu’en Suède où il faut toujours un peu de temps pour retrouver ses marques. »

En amont de ce week-end qui marquera la deuxième étape de la série FIA Euro RX1, les ateliers de la structure Pailler Compétition auront tourné à plein régime.

« Depuis notre retour de Suède, nous avons dû composer avec un timing très serré. Au total, nous n’avons pas eu plus de cinq jours pour remettre nos voitures en ordre de bataille en vue de Lohéac. Le rythme aura été au moins aussi intense que ce qui nous attend ce week-end mais j’ai bon espoir à l’idée que Fabien et moi-même puissions être en mesure de réaliser une performance de choix. À titre personnel, je ne suis qu’à un point de la troisième place du classement général et il y a très certainement un bon coup à jouer ce week-end. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD