Rallycross RX Team

Pailler Compétition met le cap sur Riga

Après la Suède et Lohéac, l'équipe Pailler Compétition met le cap sur la Lettonie ce week-end pour le troisième rendez-vous de la saison 2021 du championnat d'Europe FIA de Rallycross Euro RX1.

Riga, un morceau de choix !

Situé à moins de dix minutes du centre-ville de la capitale Lettone, le tracé de Bikernieki s'impose comme l'un des tracés parmi les plus techniques de la saison.

Avec un tracé de 1294 mètres (1352 mètres avec le Joker Lap), le circuit de Riga est le plus long de la saison avec pas moins de 12 virages que Fabien et Jonathan Pailler devront parcourir en moins de 50 secondes pour avoir une chance de jouer les premiers rôles.

Toutefois, la structure Pailler Compétition ne devrait pas être dépaysée avec une piste dont la typicité est proche de celle des tracés du championnat de France. Si l'asphalte prédomine à Bikernieki, le revêtement en béton qui se cache sous les portions en terre se révèle ultra-abrasif pour les pneumatiques.

Autant dire que leur gestion constituera l'une des clés du week-end puisque ces derniers seront constamment mis à contribution.

Des premiers mètres décisifs !

Pour avoir une chance de bien figurer à Riga, il faudra aux pensionnaires de la structure Pailler Compétition faire preuve d'autorité d'entrée de jeu.

D'une grille de départ qui, contrairement à Lohéac, n'offre pas un avantage déterminant aux pilotes s'élançant depuis les couloirs intérieurs, franchir le troisième virage du tracé aux deux premières places de la course s'imposera en revanche comme une nécessité. La faute à un Joker Lap situé en fin de parcours et qui ne permettra guère aux pilotes mal partis de combler leur retard cumulé sur les premiers mètres de course.

Une Q1 en juge de paix !

À Bikernieki, Fabien et Jonathan Pailler devront se montrer vigilants. Si la gestion des pneumatiques joue un rôle clé à Riga, il faudra frapper fort d'entrée de jeu et récolter d'excellents chronos dès la Q1 si l'équipe tricolore souhaite conserver la main sur cette thématique.

En effet, il faudra impérativement que les pilotes Pailler Compétition puissent valider une position parmi le Top 6 de la série FIA Euro RX1 au terme des quatre manches qualificatives puisque seuls les trois premiers couloirs de la grille durant les phases finales offrent un avantage déterminant pour franchir le premier virage du circuit avec de réelles chances de succès.

Le point au championnat

#20 Fabien Pailler - Peugeot 208 Intermarché Carte Carburant PRO // AXEL Fermetures

Quatrième du classement général, Fabien Pailler n'assume que sept longueurs de retard sur le vice-champion du Monde 2019 Andreas Bakkerud. Meilleur performer de la série Euro RX1 avec 14 points scorés en moyenne (sur 16 possibles) dans l'exercice des qualifications, le double champion de France Supercar n'a en revanche pas eu la réussite escomptée durant les phases finales. Stoppé à l'amorce du dernier tour à Höljes alors qu'il s'apprêtait à remporter sa demi-finale, Fabien Pailler était aux portes d'un premier podium à Lohéac avant qu'un problème technique ne ralentisse sa progression en finale.

Deuxième meilleur performer du championnat Euro RX1 sur le plan de la vitesse pure, Fabien Pailler peut toujours espérer repartir de Lettonie en qualité de leader du classement général. Pour ce faire, le pilote Pailler Compétition devra s'appuyer sur un meeting « plein » à Riga avec des performances en phases finales à la hauteur de son niveau de jeu déployé en qualifications.

#18 Jonathan Pailler - Peugeot 208 SALAÜN Holidays // AXEL Fermetures

Qualifié sur la première ligne de la finale dès la première étape du championnat en Suède, Jonathan Pailler a entamé son parcours européen sur une excellente note avec une cinquième place à l'arrivée.

Quatrième du classement général en amont de l'étape de Lohéac, un problème technique survenu dès la Q1 avait contraint Jonathan à se faire violence pour revenir dans le match en vue d’une qualification pour les phases finales. Une opportunité dont le pilote de la Peugeot 208 s'était alors saisi en alignant un troisième puis un quatrième temps en Q2 et Q3 pour remonter pas moins de 14 places au classement intermédiaire.

Si sa position sur la grille de départ des demi-finales à Lohéac n'a pas permis à Jonathan Pailler de valider une deuxième qualification consécutive pour les phases finales, l'intéressé demeure toutefois toujours en lice pour une place sur le podium final du championnat. Avec cinq Top 8 accumulés en qualifications sur les huit manches qualificatives disputées depuis Höljes, le pilote SALAÜN Holidays a démontré une belle régularité et il ne lui manque désormais que quelques points de détails pour rallier le wagon des favoris.

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD