Rallycross RX Team

Pailler Compétition en grande forme avant Lohéac

Avant le rendez-vous majeur de cette dernière ligne droite de la saison 2022 qui se déroulera sur le circuit de Lohéac les 3 et 4 septembre prochains, l'équipe Pailler Compétition n'a pas manqué d'affoler les compteurs le week-end dernier sur la piste de Kerlabo. De bon augure en amont des prochaines échéances.

Sans un déclassement pour un problème de marquage de pneumatiques en Q1 et une panne de direction assistée en finale, Fabien Pailler aurait effectué une véritable razzia sur ce cinquième rendez-vous du championnat de France de Rallycross.

Intouchable sur le plan de la vitesse pure, le vice-champion d'Europe de Rallycross aura conservé une marge d'une demi-seconde sur un tour lancé par rapport aux animateurs traditionnels du championnat de France. Vainqueur de la Q1 avant de subir les affres d'un déclassement, Fabien répliquera de la meilleure des manières en claquant à trois reprises consécutives le meilleur temps absolu en Q2, Q3 et Q4.

Seulement 20e du classement intermédiaire à l'issue de la Q1, le pilote Pailler Compétition grappillera l'équivalent de 19 places pour prendre la deuxième position du général provisoire établi au terme des quatre manches qualificatives.

Grand favori à la victoire finale, c'est une panne de direction assistée survenue à la mi-course qui privera Fabien d'une troisième victoire consécutive sur le circuit de Kerlabo. Pas de quoi empêcher ce dernier de se saisir de la deuxième marche du podium dans le sillage du multiple champion de France Samuel Peu.

De son côté, si Jonathan Pailler fut le seul en début de meeting à pouvoir suivre le rythme imprimé par le vice-champion d'Europe 2021, un contact survenu dès le coup d'envoi de la Q1 se chargera de miner la suite de son week-end. Contraint à l'abandon dès le terme de la Q3 en raison d’un problème de crémaillère de direction, ce n'est que partie remise pour Jonathan Pailler qui reprendra du service en septembre prochain sur la piste de Lohéac.

Fabien Pailler - Peugeot 208

« Ce qui s'est passé en Q1 n'a rien changé à mon approche du week-end. On savait qu'on était rapide et avec des conditions de piste qui étaient stables, je savais que tout était encore jouable. Au final, l'impact de ce déclassement n'aura été que mineur sur l'ensemble du week-end. Même si la victoire n'est pas au bout, on ne peut qu'être satisfait de nos performances. J'ai eu un super feeling avec la voiture. J'ai vraiment pu en faire ce que j'en voulais et, honnêtement, je ne m'attendais pas à observer un tel écart avec Samuel Peu sur le plan de la vitesse pure (0,653 s - ndlr). L'an dernier, je me souviens qu'on se battait à coups de dixièmes donc c'est une petite surprise.

Je pense que notre saison en Euro RX l'an dernier a été plus que bénéfique. À chaque run, nous étions obligés de tirer nos performances vers le haut en permanence. Que ce soit au niveau de la voiture ou en termes de pilotage, on a passé un gros step l'an dernier. Entre une meilleure connaissance de la voiture, une meilleure approche au niveau des réglages et avec mon pilotage qui n'a jamais été aussi bon qu'en ce moment, je pense que nous avons trouvé la bonne recette pour performer. »

Jonathan Pailler - Peugeot 208

« C'est forcément une déception de ne pas avoir pu aller au bout du meeting mais pour des raisons évidentes de sécurité, il était inutile de poursuivre mon effort au volant de la Peugeot 208 au delà de la Q3. Les performances alignées par Fabien prouvent de toute manière que nous avons plus que le potentiel requis pour jouer la victoire à l'échelon du championnat de France. On ne pouvait pas rêver meilleure préparation en vue de l'étape de Lohéac où j’espère cette fois être en mesure de me positionner parmi les candidats au podium. »

Auteur : Pure Rallycross - Nicolas DUBERNARD